Soudan du Sud : Des centaines d’enfants libérés des groupes armés


Plus de 200 enfants ont été libérés de différents groupes armés ce mardi au Soudan du Sud. Cette libération est la deuxième phase d’un programme qui doit, au total, permettre la démobilisation de 1000 enfants soldats ces prochains mois.

La première phase de libération a eu lieu au début du mois de février dans la ville de Yambio, où plus de 300 enfants ont été remis à leur famille ou ont été pris en charge dans des centres de soins.

La libération de 207 enfants soldats aujourd’hui a eu lieu dans la communauté rurale de Bakiwiri, à environ une heure de route de Yambio, dans l’État de l’Équatoria Occidental.

« Aucun enfant ne devrait avoir à prendre les armes et à se battre », a déclaré Mahimbo Mdoe, le représentant de l’UNICEF au Soudan du Sud. « Aujourd’hui marque le début d’une nouvelle vie pour chacun de ces enfants. »

Lors d’une cérémonie officielle, les enfants ont été désarmés et ont reçu des vêtements civils.

© UNICEF/UN0202141/Rich
Ganiko , 12 ans, et Jackson, 13 ans, se tiennent debout lors d’une cérémonie de libération d’enfants soldats. Yambia, Soudan du Sud, le 17 avril 2018.

Dans le cadre du programme de réinsertion mis en œuvre par l’UNICEF et ses partenaires, des examens médicaux seront menés et les enfants recevront un appui psychologique. Les familles recevront une aide alimentaire de trois mois et les enfants bénéficieront également d’une formation professionnelle afin de permettre d’accroitre le revenu familial et d’améliorer la sécurité alimentaire du foyer.

« L’UNICEF, la MINUSS et les partenaires gouvernementaux ont négocié sans relâche la libération de ces enfants avec les parties au conflit », a déclaré M. Mdoe.  « Mais notre mission ne s’arrête pas là. La réinsertion des enfants soldats est un processus long et difficile et nous devons veiller à ce qu’ils bénéficient du soutien dont ils ont besoin et leur assurer un avenir meilleur. »

Les enfants, 112 garçons et 95 filles, ont été libérés des rangs de l’Armée populaire de libération du Soudan – Opposition (SPLA-IO) et du Mouvement de libération nationale du Soudan du Sud (SSNLM) qui avait signé un accord de paix avec le gouvernement en 2016 et qui intègre désormais les rangs de l’armée nationale.

Une recrudescence des combats en juillet 2016 avait entravé le programme de libération des enfants soldats, mais un nouvel élan a lieu.

Malgré ces avancées, environ 19 000 enfants servent encore dans les rangs des groupes armés au Soudan du Sud, plus de quatre ans après le début du conflit.


 

Src : UNIICEF

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *